THE GREATEST
hey, salut gars. tu sais qu'on est pas encore ouvert ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi ou qui on va tomber et si on va aimer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarInvité
Invité


MessageSujet: La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi ou qui on va tomber et si on va aimer.    03.02.16 18:43

Sunshine Wilson

citation


nom & prénom : Wilson est le nom que lui ont transmis ses parents et Sunshine est le prénom que lui a donné sa mère. Parce qu'elle trouvait que sa fille était des plus rayonnante et souriante. âge & date de naissance : Trente-deux ans, née le 20 mai 1983 origines & nationalité : Des origines françaises de par sa mère, mais c'est une américaine dans l'âme, la Louisiane est sa maison. études & emploi : Psychologue et Sophrologue statut civil & orientation sexuelle : Célibataire et Hétérosexuelle.  qualités & défauts : Humaine - Impulsive - Bienveillante - Colérique - Sincère - Directe - Taquine - Sarcastique - Boudeuse - Pétillante - Sensible - Forte mais pas autant qu'elle le pense et veut le faire croire. - Têtue - Altruiste - Ordonnée -  Tendre - Imprévisible - Positive. groupe : A New Life avatar & crédits : Laura Vandervoort & Effet Mer and Lo


le massacre : C'est fou, mais j'ai toujours été impressionnée par les gens qui pouvaient répondre avec précision à un interrogatoire de police. Qui pouvaient se souvenir de l'heure, du temps, des visages. Moi j'ai toujours pensé que j'en serais bien incapable. Pourtant quand on me pose des questions sur cet évènement, cette journée en particulier et bien je me rappelle de tout. De ce que j'avais dit à mon père avant de prendre le bus pour aller au bahut. De la dispute que j'avais eu avec ma soeur aînée. De la discussion que j'avais eu avec Ruby Garner ma petite voisine à propos de son chaton. Elle était si heureuse de l'avoir. Du mot que j'avais passé à ma meilleure amie en cours de mathématiques à propos du mec sur qui je flashais. Tant de souvenirs de cette folle journée sont gravés dans mon esprit alors que j'aimerais tout oublier. J'étais en cours d'histoire quand le massacre à eut lieu. Nous n'avions aucune idée de ce qui se passait dans l'école, un peu plus loin, dans cette classe. C'est vrai que nous avions entendu des bruits mais nous n'avions pas fait le rapprochement. Jamais je n'avais réellement entendu la détonation d'un tir, et sincèrement ça n'a rien à voir avec ce qu'on peut voir à la télévision. Mais quand nous avons entendu les sirènes de police et celles des ambulances et autres intervenants. Tout est devenu si silencieux, comme si le temps c'était arrêté. Puis nous avons percuté que quelque chose de grave venait de se passer ou se passait. J'étais folle d'inquiétude pour mon père car il est policier et j'étais stressée, apeurée à l'idée qu'il ne lui arrive quelque chose. Je pensais à un braquage mais jamais je n'aurais pu imaginer ce qui se passait réellement.  C'était si inimaginable, si fou. Je connaissais Franc, c'était un ami de mon père.  Je n'aurais jamais cru qu'il puisse être capable d'une telle violence. Ce jour-là, plusieurs personnes que je connaissais et que j'appréciais ont perdu la vie. Ruby était une voisine adorable, douce, si pleine de vie et si belle avec ses boucles blondes qui entouraient son visage d'ange. Mais elle était aussi la petite soeur de mon ami et je me souviens tellement de sa réaction quand il a apprit la nouvelle. De son manque de réaction en fait, car il n'a rien dit, rien fait, il n'a même pas pleuré. Ni les jours suivants d'ailleurs. Il continuait d'agir comme si rien ne s'était passé. Et puis Miss Fletcher. C'était une institutrice si gentille, si patiente. Je crois que je n'ai jamais plus rencontré une prof si investie envers ses élèves et si passionnée par son métier. Elle avait un tel désir à nous apprendre, à nous transmettre. Je crois que ce massacre a été un déclencheur pour moi. Cet évènement est à l'origine de mon métier. A l'époque tous les habitants étaient sous le choc. Et quoi de plus normal ?! Chacun avait besoin de parler mais ne savait pas à qui et quoi dire. Un psy aurait été l'idéal. Et puis je me suis toujours dit. Et si Franc avait discuté avec quelqu'un de ce qui n'allait pas ... peut-être ... que rien ne se serait passé.


stay and play

1. Pétillante et pleine de vie elle aime faire la fête ou sortir entre amis. Mais ça ne veut pas dire pour autant qu'elle n'apprécie pas des soirées plus calmes à la maison à bouquiner ou regarder la télévision. 2. Sunshine aime le sport, elle fait son jogging tous les jours. Elle pratique les arts martiaux depuis sa plus tendre enfance, ainsi que la danse. Le sport lui permet d'entretenir son corps de rêve ^^ mais également d'avoir une bonne santé. C'est aussi un bon moyen de décompressé, de se vider la tête. 3. Elle est passionné de musique (elle joue du piano et du violon) et a des goûts éclectiques. Elle n'aime pas le métal et le rap. Elle aime faire la cuisine et du monde entier, elle possède tout un tas de bouquin à ce sujet. Elle aime cuisiner pour ses proches. 4. Malgré ce qu'on peut penser Sunshine est romantique bien sûr elle préféra largement recevoir une simple rose plutôt que tout un tas de bouquet car elle aime la simplicité plutôt que le strass et les paillettes. Alors pas besoin de lui décrocher la lune, ce qu'elle apprécie ce sont les petites attentions. Par exemple elle apprécie quand quelqu'un enlève une peluche sur son épaule ou encore quand on lui offre un cadeau en rapport avec ce qu'elle a pu dire un jour, quelque chose qui lui rappellerait son passé par exemple car cela prouve qu'on l'a écouté et qu'on a fait attention à elle. 5. Sunshine aime l'ordre et la propreté, elle trouve cela plus sain de vivre dans un endroit rangé et qui sent bon. Puis comme elle est tête en l'air et qu'elle perd ou oublie des choses c'est plus simple pour elle quand tout est à sa place. Perfectionniste, elle aime faire les choses bien et pas seulement à moitié. Déterminée, elle n'est pas du genre à abandonner et elle tient toujours ses promesses même si elle doit se mettre en quatre ou décroché la lune. Têtue, elle en fait qu'à sa tête et se fiche très souvent de ce que peuvent dire ou penser les autres. 6. Quand elle est triste, en stress elle se cale sur son canapé et regarde des séries, des films ou des dessins animés en se gavant de sucreries et de glaces. Quand elle est en colère ... bah vaut mieux être loin car elle peut exploser. Elle dit toujours ce qu'elle pense même si ça fait mal. Elle déteste le mensonge et la trahison. 7. La plupart des gens pensent que Sunshine est un rock, enfin sauf ce qui la connaissent réellement. Il est vrai qu'elle a du caractère, une certaine force et qu'elle sait se battre, encaisser les coups. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle est intouchable ou indestructible, bien au contraire, elle est plus fragile, sensible et émotive qu'on ne le pense. Seulement elle n'aime pas le montrer, quand elle a mal c'est en silence et quand elle pleure c'est en secret.

ghosts that we knew
L'histoire se trouve un peu plus bas  Very Happy


pseudo & prénom : Lilou âge & pays : Trente et des poussières, France avis sur le forum : Je trouve le contexte original et d'actualité. Puis je suis une fan de la Louisiane, je ne pouvais que craquer.  fréquence de connexion : Quasi tous les jours     statut du personnage : Inventé autre : Hakuna Matata  


Dernière édition par Sunshine Wilson le 04.02.16 13:59, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi ou qui on va tomber et si on va aimer.    03.02.16 19:21

ghosts that we knew



Sunshine était à son bureau, comme presque tous les jours en ce semaine et à cette même heure. Aujourd'hui elle recevait un nouveau client. Quand elle apprit son identité, la jeune femme avait longtemps hésité, en faite elle avait même refusé, puis elle finit par changer d'avis.  Le problème ne venait pas du fait qu'elle apprécie ou non cette personne. D'ailleurs elle n'était pas le genre de femme à mettre de côté un patient qui aurait besoin de consulter parce qu'elle aurait certains différents avec lui. Nooon ... Sunshine était une professionnelle ! Elle savait mettre de côté ses aprioris et faisait en sorte de ne jamais juger les gens. Le problème avec cet homme était tout autre. En réalité ce n'était pas un inconnu mais il s'agissait en fait d'un vieux camarades avec qui elle allait à l'école. Ils s'étaient perdu de vue depuis.
Mais ça ne changeait rien au soucis, Miss Wilson préférait avoir pour patient des personnes qu'elle ne connaissait pas. Et encore moins qu'elle comptait ou qu'elle avait compté parmi ses amis. Depuis le temps qu'elle exerçait, elle avait toujours fait en sorte de ne pas mélanger sa vie privée à sa vie professionnelle. Parce qu'elle savait au combien ça pouvait compliquer les choses. Mais, après avoir demandé à son assistante de refuser la demande et d'orienter l'homme en question vers un confrère. Cette dernière est revenue dans son bureau, quelque peu gênée, précisant qu'il avait refusé la proposition et qu'il insistait pour lui parler à elle et seulement à elle.


Le bon coeur de Sunny l'avait poussé à mettre de côté ses principes et d'accepter de le recevoir. Après tout, ça faisait quand même de longues années qu'ils ne s'étaient revu l'un et l'autre. Ils avaient beaucoup sûrement beaucoup changé et donc se serait peut-être comme s'ils étaient à nouveau deux inconnus. Par contre ce qui l'étonnait était que ce gars insiste tellement pour que ce soit elle et pas un autre de ses confrères. Peut-être en fait avait-il quelque chose de précis à lui dire ou à lui donner. Et que ça n'avait rien à voir avec son job. Après tout, pourquoi pas, tout était possible. Puis c'est vrai que dans ses souvenirs ce jeune homme n'était pas du genre à se confier, à parler de ses problèmes. La curiosité naissait en elle peu à  peu.

L'heure était venu de le rencontrer. Sunshine venait de finir son déjeuner. Une pomme croquée derrière son bureau. Elle n'avait pas eu le temps de manger plus que cela. Elle leva les yeux sur son horloge. Quand son assistant la prévint que Monsieur Garner était arrivé. Elle répondit à sa secrétaire qu'elle arrivait de suite et la remercia. Puis elle se leva et traversa son bureau pour aller ouvrir la porte. Les traits du jeune homme avait changé, sa musculature avait changé, il semblait avoir pas mal maigrit. Mais, Sunshine l'aurait tout de suite reconnu, peu importe où elle l'aurait rencontré.

Bonjour Maxime, ça faisait longtemps, je t'en prie entre.

Notre blondinette n'avait pu s'empêcher de le tutoyer. Ce qui prouvait qu'elle y mettait forcément un peu d'elle dans cette rencontre. Après tout, il était difficile de faire comme s'ils ne s'étaient jamais rencontrés. Ils étaient bons amis à l'époque. Et la miss n'était pas du genre à renier ou effacer son passé. Bien au contraire ! Elle s'en servait pour apprendre, pour évoluer. On dit souvent qu'il ne faut pas commettre d'erreur. Mais, elle, pense tout le contraire. De son avis les erreurs sont inévitables, importantes et même nécessaire. Car elles nous permettent de comprendre, d'apprendre et surtout de s'améliorer. Bien évidemment il est préférable de réfléchir, de faire attention, pour ne pas commettre de grosses bêtises ou l'irréparable.

Salut ... Sun ... Oui très longtemps ... un siècle.

Il entra et s'arrêta, ne sachant s'il devait prendre place face au bureau ou s'installer sur le canapé comme il avait pu le voir de nombreuses fois dans des séries télévisées. Il passa une main dans ses cheveux, caressant l'arrière de sa tête. Sunny qui venait de refermer la porte, se tourna vers lui et elle ne pu s'empêcher de sourire légèrement car elle reconnaissait ce geste, elle savait qu'il était mal à l'aise et ce minuscule mouvement prouvait qu'il avait garder quelques-unes de ses habitudes.

... je n'espère pas. Je ne me pense pas si vieille. Mais je t'en prie installe toi où tu veux ... et raconte-moi.

Cette phrase était peut-être bateau, imprécise. Mais en même temps Sunny ne pouvait être plus précise. Ou du moins elle ne le voulait pas. Elle voulait qu'il se sente à l'aise et qu'il parle de ce qu'il souhaitait. En aucune façon elle ne voulait l'influencer, le brusquer, le gêner.

Que je te raconte ! Whouaah et par quoi je commence ?

Je ne sais pas. C'est toi qui sait. Tu peux me dire tout ce que tu veux. Saches que tout ce qui est dit dans ce bureau reste dans ce bureau. Ma secrétaire a dit que tu semblais très pressé de me rencontrer ... es-tu venu pour quelque chose de précis ou d'important ?

A nouveau il passait la main droite dans ses cheveux. Il semblait si stressé et en même temps si triste. Dans ses yeux elle pouvait lire toute la peine du monde. Alors que le souvenir qu'elle gardait de lui. Était celui d'un gars amusant, déluré, vivant. Toujours prêt à faire l'andouille et surtout capitaine de l'équipe de football. Le souvenir d'un gars que rien ne pouvait atteindre, ni les moqueries, ni les coups de ses camarades ou de la vie. Elle avait quelque peine à retrouver cet ami du passé. Celui qui la faisait tant rire et presque craquer. Puis soudain, il se laissa aller.

Je n'y arrive plus ... elle me manque tellement si tu savais. Ça fait des années déjà ... mais je n'arrive pas à tracer un trait, à l'oublier. Je n'arrive plus à tenir le coup et à faire comme si ce n'était pas douloureux. Sun .... ma petite soeur me manque.

Pendanr qu'il parlait, la demoiselle aperçu une larme perler sur sa joue, ses yeux se remplissaient de larmes. Sa voix était tremblotante. Sunshine sentait des frissons envahir tout son corps. Et plus que cela, elle aussi avait de la peine. Elle qui parvenait toujours à se contrôler en général. A ne pas éprouver de l'empathie.  A cet instant elle en était totalement incapable. Son ami la touchait, la pénétrait en plein coeur. Parce qu'elle l'avait toujours apprécié mais, plus que cela, parce qu'elle venait de comprendre qu'il avait enfoui tout cela en lui durant toutes ces années. Après le massacre, il semblait ne pas avoir changé ou avoir été touché par la perte de sa soeur. Sunny s'en souvient encore parce qu'elle avait été si surprise qu'il ne pleure pas ou ne hurle pas de colère. Non, il n'avait rien laissé entrevoir. Elle était envahie soudain par un tas de sentiments et de questions et aussi par un manque. Parce qu'à elle aussi le sourire de Ruby avait longtemps manqué, comme sa curiosité. C'était Une gamine formidable qui, comme beaucoup d'autres, n'avait pas mérité son destin. Un court instant la blondinette ferma les yeux, elle respira lentement, doucement, elle essayait de se contrôler. Elle ne devait pas craquer. Elle ne devait pas se laisser envahir et dicter par ses sentiments.

Max ... je peux comprendre ce que tu ressens. Et je crois savoir que c'est bientôt l'anniversaire de Ruby. Cet date doit réveiller encore plus de souvenirs que n'importe quel autre jour de l'année. Et il est normal qu'elle soit encore présente dans ta tête et ton coeur. Que le vide qu'elle a laissé te pèse. Mais ... tu dois essayer de surmonter cela.

Comment ... comment je peux faire. A chaque fois que j'essaye je finis par piquer des crises et me battre. Ou bien je bois comme un trous et fais les pires conneries possible.

Sunshine prit le temps de réfléchir à un moyen ou même plusieurs. Car oui il était possible avec la perte d'un proche, même brutale, sinon tout le monde serait en miette. Car qui ne perdait pas quelqu'un dans toute sa vie.

Je sais que c'est dure et le chemin sera sûrement long. Car ce n'est pas simple de vivre avec cela. Surtout quand au fond de nous on a pas envie de l'oublier, de la perdre, qu'on souhaite garder cette personne dans notre tête, notre coeur. Mais il y a moyen d'allier tout cela. Déjà nous allons commencer par évacuer tout ce qui fait mal et que tu as envie de dire. Alors je te donne rendez-vous demain, au cimetière, à quatorze heure. Ca te va ?

La proposition de la jeune femme était originale et devait surprendre. D'ailleurs à voir la manière dont le jeune homme relevait la tête et au regard qu'il lui lançait. Elle comprit tout de suite qu'il était très étonné par sa proposition.

Au cimetière ?!

Oui je pense que tu as besoin de te rapprocher de Ruby, de faire le point, pour pouvoir enfin lui dire au revoir et vivre avec ces souvenirs sans que ce soit douloureux et pour cela je voudrais que tu exprimes tout ce que tu as en toi. Tout ce que tu aurais voulu lui dire et que tu n'as jamais eu l'occasion de lui dire. Je veux que tu laisse sortir tout ce qu'il y a en toi : la peine, la colère, la peur, la joie même. Et je serais avec toi pour ça.

Sunshine était ainsi, une psychologue particulière qui n'agissait pas qu'au sein des quatre murs de son bureau. Elle savait aussi aller un peu plus loin. Elle savait que parfois il fallait agir là où se trouvait le problème, là où ça faisait mal, même si c'était encore plus douloureux. Parfois c'était bien nécessaire et on en guérissait que mieux. C'était un peu comme le désinfectant et les pansements. On en mettait sur la plaie et par ailleurs. Ça piquait au début mais ça prouvait que ça fonctionnait et quand on tirait le pansement c'était parfois douloureux mais la plaie elle allait beaucoup mieux. Les blessures physiques avaient de nombreux points commun avec les blessures morales et donc les façons de les guérir étaient souvent identiques. Notre professionnelle le savait. Pas seulement parce qu'elle avait étudié de longues années dans ce domaine. Mais aussi parce qu'elle avait perdu des amis dans ce massacre et par la suite sa maman était décédée dans un accident de voiture à cause d'un chauffard ivre. Durant un moment elle n'avait rien exprimé, rien laissé sortir, se laissant envahir et guider par la douleur. Mais c'était une très mauvaise façon de faire. Puis elle avait été sur la tombe de sa mère pour partager sa peine, ses doutes. Elle avait même été à la rencontre de l'homme qui avait tué sa mère. Se laissant aller à dire toute la colère qu'elle avait contre lui. Et tout cela, lui fit le plus grand bien.

On se voit demain ?

Lui demanda-t-elle, attendant confirmation de sa part. Alors qu'elle se levait et se dirigeait vers son bureau pour vérifier son agenda et surtout pour y noter le rendez-vous, au cas où elle obtiendrait une réponse positive. Et sincèrement elle l'espérait car Sun était persuadé que cela serait bon et positif pour lui. Il fallait qu'il ait l'occasion de lui dire au revoir.

Oui ... c'est un peu bizarre, voire complètement fou ... mais ... pourquoi pas. Si tu es sûre que ça peut être bon alors oui. J'y serais.

Un sourire se dessina légèrement sur les lèvres du jeune homme. Sunshine ne le montra pas mais elle était touchée par la confiance qu'il avait en elle. Elle nota le rendez-vous. Lui adressa un large sourire puis elle revint vers lui. Lui serra la main puis ouvrit la porte.  



Dernière édition par Sunshine Wilson le 04.02.16 14:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi ou qui on va tomber et si on va aimer.    03.02.16 19:36

BIENVENUE PARMI NOUS on la voit pas souvent, cette demoiselle I love you j'aime beaucoup le titre en passant bonne chance avec ta fiche et si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésites pas
Revenir en haut Aller en bas

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi ou qui on va tomber et si on va aimer.    04.02.16 14:34

Oh je l'aime, cette petite Sunshine qui porte d'ailleurs très bien son nom je valide ta fiche avec plaisir bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi ou qui on va tomber et si on va aimer.    04.02.16 14:40

Merciiiii
Tu me fais tellement plaisir en appréciant ma demoiselle
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi ou qui on va tomber et si on va aimer.    

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie c'est comme une boite de chocolat on sait jamais sur quoi ou qui on va tomber et si on va aimer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie, c'est comme une boite de chocolat..
» TDU 2 comme je le vois - Ma déclaration d'amour quoi !
» VDS ou ECH Nintendo DSI XL neuve
» Kingdom Death Monster
» Coques de protection pour boîtes GB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE GREATEST :: i'll raise you like a phoenix :: coming home :: something better-
Sauter vers: