THE GREATEST
hey, salut gars. tu sais qu'on est pas encore ouvert ?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♡ nothing lasts forever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarInvité
Invité


MessageSujet: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 17:58

lydia eagles

Dysfunction between you and me
We must free up these tired souls
Before the sadness kills us both


nom & prénom : Eagles, connu par le biais de ce café-jazz que leur paternel possédait à l'époque. La musique colle à ce nom comme la rosée perle sur les fleurs. Lydia, un prénom doux sur les lèvres, chantant sur la langue, un prénom qu'elle affectionne tout particulièrement. âge & date de naissance : Vingt-quatre ans depuis quelques jours à peine, depuis le vingt-et-un janvier, et déjà cette fulgurante sensation que le temps lui file entre les doigts. origines & nationalité : La demoiselle a des origines anglaises de par sa mère, bien qu'elle n'en soit pas moins une véritable américaine, qui vit pour ses rêves. études & emploi : Elle a tenté de percer le monde de la musique, mais sa véritable place se trouve au café-jazz qu'elle a reprit de son père, et où elle s'épanouit, offrant à des groupes l'opportunité de se faire un nom. statut civil & orientation sexuelle : Célibataire, la jeune femme est bien trop innocente, bien trop naïve pour espérer quoique ce soit de la part des hommes. Et des hommes seulement. qualités & défauts : Douce, naïve, impulsive, rêveuse, expressive, réfléchie, patiente, bavarde, attentive, loyale, humble, entière. groupe : a new life. avatar & crédits : castaway, maroon 5.


le massacre : Lydia était bien trop jeune lorsque le massacre a éclaté. N'étant âgée que de quatre ans, elle n'a pas compris l'enjeu, le carnage qui s'est opéré non loin de la maternelle. Le temps a effacé ses ressentis d'enfant, bien que quelques flashbacks lui reviennent parfois en mémoire. L'image de ses parents qui serrent son aîné à l'en étouffer, comme s'ils avaient peur qu'il ne s'échappe. Les larmes, de peur, de soulagement. D'appréhension. Puis, elle a laissé ses oreilles traîner pour entendre les commérages. Ce n'est que plus tard qu'elle a compris le sens de tous ces mots. Ce n'est que bien plus tard qu'elle a réalisé qu'elle aurait pu prendre un frère, ce jour là. Qu'elle a réalisé ô combien de vies ont été brisées. Et qu'elle a remercié le ciel d'avoir été trop jeune pour le réaliser.


stay and play
La jeune femme a toujours adoré la folie musicale qui a, de mémoire, toujours animé les Eagles. Il ne se passe pas un jour, une heure, un instant sans que le piano ne vibre sous la main agile, ou que les enceintes ne crachent quelques sonorités exaltantes. C'est ça qu'elle aime, dans sa famille. La spontanéité, la liberté. Plus jeune, elle est parvenue à se persuader qu'elle aussi avait un don, qu'elle aussi pouvait percer dans ce monde délicat. Alors, elle s'est entraînée, d'arrache-pied. Elle s'est entraînée seule à faire du saxophone une prolongation de son être, de son corps. Et c'est grâce à son obstination qu'elle a réussi à décrocher une bourse pour une école de musique. Mais au fil des semestres, elle a réalisé que la pratique seule de la musique ne lui suffisait pas. De plus, les mois s'accumulant, ses prestations n'en restaient que correctes, rien qui ne puisse lui donner espoir d'un quelconque génie. Alors, elle s'est ouverte, a arrêté de se focaliser sur son instrument. Elle s'est mise à écouter, à déceler le talent, et a fini par trouver sa magie. La timide et discrète Lydia est revenue transformée de son expérience musicale. Des idées et des étoiles plein les yeux, elle a décidé de reprendre le café-jazz familial. Une opportunité pour elle de briller aux yeux de son père, même en ne choisissant pas une voie chantante. Mais surtout, elle a ainsi la possibilité de donner une chance à des groupes inconnus de se faire une place, un nom et, qui sait, de percer. La famille a toujours tenu une place très importante dans son monde d'enfant. Il n'y a qu'en eux qu'elle place une confiance absolue, et une admiration sans faille. Il n'y a qu'eux pour étirer ses lèvres d'un doux sourire, et faire trembler son cœur sous les preuves d'amour. Surtout que, depuis qu'elle est en mesure de comprendre la tragédie qui a frappé la ville, elle réalise ô combien la vie est futile, fragile. Et se donne corps et âme pour qu'elle en vaille la peine. A cause de son caractère doux et effacé, Lydia a toujours représenté la victime idéale. Le bouc émissaire parfait, qui n'ose avoir de la répartie ou qui rougit dès que l'on s'intéresse à elle. Et elle n'y a pas échappé, jusqu'à la fin du lycée. Et elle n'a jamais oublié ce garçon qui a fait de son cursus un enfer permanent, qui a fait de son adolescence une effusion sanguinolente. Mais elle se plaît à penser que, d'une part, c'est grâce à lui si elle en est ici aujourd'hui. C'est en partie grâce à lui qu'elle a voulu s'enfuir, mettre de la distance. Et aujourd'hui, elle ne regrette rien. Aussi étrange et délicat que cela puisse paraître, Lydia n'est jamais tombée amoureuse. Ni enfant, ni adolescente, ni même aujourd'hui. C'est un sentiment qu'elle ne connaît qu'à travers les déchirantes notes de country, ou le saxophone accablé du jazz. Elle en a lu quelques pages, dans certains bouquins, sans être convaincue le moins du monde. Et pourtant, elle l'observe, autour d'elle, le remarque, le lit, le devine. Mais son cœur à elle reste hermétiquement sourd à toutes ces chansons.


pseudo & prénom : jasy. âge & pays : vingt-deux, france. avis sur le forum : tellement hideux que j'me suis dépêchée de vous rejoindre.    fréquence de connexion : normalement tous les jours. statut du personnage : pré-lien de james. autre :    


Dernière édition par Lydia Eagles le 01.02.16 19:35, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 17:59


darling, don't be afraid
i have loved you for a thousand years
i'll love you for a thousand more


La jolie brune essuie nonchalamment quelques verres avec son chiffon de microfibres, laissant ses pensées divaguer ici et là. Elle pense à tellement de choses, et si peu à la fois. Comme un mélange de rêve éveillé et de vie endormie. Un mélancolique ronflement de saxophone s'élève dans le coin du café, accompagné par quelques fluettes notes de piano. Elle soupire, apaisée, doucement sortie de sa torpeur. Cet environnement qu'elle avait repris, qu'elle avait construit, lui procurait un infatigable réconfort. Il n'y avait qu'entre ces murs qu'elle se sentait entière, enfin à sa place. Et dieu seul savait à quel point trouver son rang avait été ardu, un sentier empli d'épines acérées. Une nouvelle silhouette se pose au comptoir, mais en un regard elle réalise qu'elle le connait. Sans le connaître réellement. Il y avait cet homme, qui venait chaque jour au café, pour prendre la même boisson. Pour se poser là, seul, et l'observer. Elle n'y avait guère prêté attention les premiers jours, puis le poids de son regard était devenu gênant, rougissant. Elle n'osait pas aborder le sujet, étant bien trop inquiète à la vue de son insigne de policier. Lorsqu'elle l'avait réalisé, elle avait passé la nuit à vérifier la moindre de sa comptabilité, de ses papiers. On était jamais trop prudente. Mais à priori, cette intrigue ne venait pas de ce côté-ci. Et dans ses rêves qu'elle taisait à tous, même à elle, elle se plaisait à imaginer qu'il était là pour elle, subjugué par sa grâce, son port, sa beauté. Elle lève brièvement les yeux au ciel en se traitant d'idiote. - Do you want the same as the other days? - Il acquiesce, la remercie, et elle s'empresse de lui servir son bourbon. L'avantage de pouvoir voir les mêmes visages était qu'un lien se tissait entre elle et ses clients, invisibles, immuables, silencieux. Elle adresse un petit signe de la main au groupe qui prend place sur la scène, lorsqu'un courant d'air indique une nouvelle entrée. Le sourire sur ses lèvres glisse comme la peinture sous l'eau acide. Des flashbacks de son calvaire des années lycée la submergent, par vagues dévorantes. Elle qui avait espéré ne plus croiser son chemin, ou du moins ne plus être atteinte par ses mesquineries, elle s'était fourvoyée. Cela faisait bien six ans qu'ils ne s'étaient pas revus, et pourtant la chose ne lui avait en aucun cas manqué. - I can't believe it. - Elle l'accueille avec un sourire froid, crispé, espérant le voir tourner les talons au plus vite. - I heard you was come back here, but I didn't think that I will find you here. - - You saw me, so now, goodbye. - Son père en blanchirait devant tant d'impudence et d'insolence envers la clientèle. Mais face à cet homme, elle n'avait jamais pu retenir ses nerfs, cette haine qui la consumait. Et, qu'à l'époque, elle avait exprimé à sa manière habituelle. En rougissant. - The little girl can speaking, can you believe that? - Il s'installe avec un sourire, probablement ravi de voir que la répartie était enfin de mise. - I don't have any things to say to you. - Il rigole, un rire qui la fait frissonner, et qui la désabuse. Car ce n'est pas la colère qui la secoue, mais une sensation diverse. Autre que celles du passé. Futilité qu'elle repousse immédiatement au fond, dans un recoin profond de sa tête. - Can I dish up you something to stop talking? - Les poings sur les hanches, les joues rosies par les nerfs, elle s'impatiente devant son air satisfait. Devant sa délectation. - Maybe can you give me an other chance? - Elle passe de la colère à la stupeur en une respiration. A quoi s'amusait-il, maintenant? Elle avait bien trop souffert de sa tyrannie pour ne pas s'attendre à un autre mauvais coup de sa part. Elle pose les coudes sur le comptoir, les sourcils froncés, le regard comme absorbé par une réflexion profonde. Puis, ses iris s'illuminent, alors qu'un sourire étire ses lèvres. Elle plonge son regard dans le sien, et lui chuchote. - No way. - Puis, elle s'éloigne en faisant balancer ses boucles brunes tombant négligemment dans son dos. Lydia, un point, le tyran, zéro.


Dernière édition par Lydia Eagles le 02.02.16 17:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatarLola Rutledge
we keep this love in a photograph.
MESSAGES : 100 SINCE : 30/01/2016 NICKNAME : dameron (marie). FACE, @ : k. mara; @herjuliwii.
HEART › : soon to be divorced, her heart slipt in two parts. her body laughing at her with a surprise bump.


we are the heroes of our time
RP › : (3/3) - fr
LINKS › :

MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 18:01

le personnage, la famille, alicia, je fond
cependant, je préfère te le dire tout ce suite, tu es en compétition (pour le rôle de la soeur, et alicia   )
bon courage pour ta fiche et n'hésites pas à contacter le staff au besoin :cr
:

poppy est superbe olala j'espère que la petite soeur te conviendra tout autant et que tu vas t'éclater avec ta belle. en attendant, je suis là au besoin

____________________________________________________

I don't wanna be someone who walks away so easily. i'm here to stay and make the difference that I can make. Our differences they do a lot to teach us how to use The tools and gifts we got, yeah, we got a lot at stake and in the end, you're still my friend at least we did intend For us to work we didn't break, we didn't burn. We had to learn how to bend without the world caving in. I had to learn what I've got, and what I'm not, and who I am @jason mraz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 18:05

J'ai vu ça oui, c'est malheureux. J'ai changé du coup, n'aimant pas la compétition.
Merci à toi. I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 18:09

La petite soeur. I love you
Désolée pour l'avatar, mais franchement Poppy est super aussi.
Bienvenue;
Revenir en haut Aller en bas

avatarLola Rutledge
we keep this love in a photograph.
MESSAGES : 100 SINCE : 30/01/2016 NICKNAME : dameron (marie). FACE, @ : k. mara; @herjuliwii.
HEART › : soon to be divorced, her heart slipt in two parts. her body laughing at her with a surprise bump.


we are the heroes of our time
RP › : (3/3) - fr
LINKS › :

MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 18:11

olala mais qu'elle est jolie sa tête me dit quelque chose, je vais aller fouiner ça.

____________________________________________________

I don't wanna be someone who walks away so easily. i'm here to stay and make the difference that I can make. Our differences they do a lot to teach us how to use The tools and gifts we got, yeah, we got a lot at stake and in the end, you're still my friend at least we did intend For us to work we didn't break, we didn't burn. We had to learn how to bend without the world caving in. I had to learn what I've got, and what I'm not, and who I am @jason mraz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 18:13

Je ne t'en veux (presque) pas, Poppy est un véritable coup de coeur.
Merci. I love you

Elle a joué dans les chroniques de Shannara et Downton Abbey.
Revenir en haut Aller en bas

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 18:13

LE PRÉNOM, LE LIEN ET POPPY bienvenue parmi nous ! En cas de besoin, Lola et moi, on est là en cas de besoin
Revenir en haut Aller en bas

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 18:51

comme je te l'ai dit en mp, je suis trop, trop content de voir Poppy en Eagles c'est frais, c'est cool, ça gère j'ai hâte de lire ce que tu vas nous faire de la belle, bienvenue ici, j'espère que tu te plairas sur LIA
Revenir en haut Aller en bas

avatarLola Rutledge
we keep this love in a photograph.
MESSAGES : 100 SINCE : 30/01/2016 NICKNAME : dameron (marie). FACE, @ : k. mara; @herjuliwii.
HEART › : soon to be divorced, her heart slipt in two parts. her body laughing at her with a surprise bump.


we are the heroes of our time
RP › : (3/3) - fr
LINKS › :

MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 18:53

(j'ai trouvé c'esT LA FILLE TROP CHOUPINETTE DANS PLEBS OLALA )

____________________________________________________

I don't wanna be someone who walks away so easily. i'm here to stay and make the difference that I can make. Our differences they do a lot to teach us how to use The tools and gifts we got, yeah, we got a lot at stake and in the end, you're still my friend at least we did intend For us to work we didn't break, we didn't burn. We had to learn how to bend without the world caving in. I had to learn what I've got, and what I'm not, and who I am @jason mraz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   01.02.16 19:55

@Idris, le prénom, Rami, ton scénario (qui m'a fait de l'oeil), un combo parfait.
Merci à toi, je n'hésiterai pas. I love you

@James, faut dire qu'il fallait quelqu'un au niveau des Eagles, Claflin a mis la barre tellement haute. Merci. I love you I love you

@Lola, je ne connais pas du tout, mais s'il y a Poppy dedans, ça m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas

avatarLola Rutledge
we keep this love in a photograph.
MESSAGES : 100 SINCE : 30/01/2016 NICKNAME : dameron (marie). FACE, @ : k. mara; @herjuliwii.
HEART › : soon to be divorced, her heart slipt in two parts. her body laughing at her with a surprise bump.


we are the heroes of our time
RP › : (3/3) - fr
LINKS › :

MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   02.02.16 18:43

cette demoiselle est tellement douce, et ta plume est très agréable je valide choupette, amuses toi bien

____________________________________________________

I don't wanna be someone who walks away so easily. i'm here to stay and make the difference that I can make. Our differences they do a lot to teach us how to use The tools and gifts we got, yeah, we got a lot at stake and in the end, you're still my friend at least we did intend For us to work we didn't break, we didn't burn. We had to learn how to bend without the world caving in. I had to learn what I've got, and what I'm not, and who I am @jason mraz

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarInvité
Invité


MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   02.02.16 18:51

J'suis ravie que ça te plaise.
Merci beaucoup. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ♡ nothing lasts forever.   

Revenir en haut Aller en bas
 
♡ nothing lasts forever.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mario Forever
» Fortress Forever
» Duke Nukem Forever
» Duke Nukem Forever, on me voit, on me voit plus...
» Premier aperçu du multi de Duke Nukem Forever par jv.com

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE GREATEST :: i'll raise you like a phoenix :: coming home :: something better-
Sauter vers: